II suffisait d’y penser.                                                                                                                                       
               

                                                                                         

Laurent Marcaillou – Correspondant à Toulouse

II suffisait d’y penser.  Nicolas Cristi, directeur trentenaire du bureau d’études toulousain SunID, spécialisé dans les centrales solaires, a trouvé une solution simple pour empêcher la forte montée en température des panneaux solaires posés sur les toits, qui réduit leur rendement électrique.

II a conçu un système d’arrosage en circuit fermé, avec de l’eau de pluie projetée par des gicleurs et récupérée dans une citerne.

L’utilisation d’eau pluviale déminéralisée évite le dépôt de calcaire. « Les cellules produisent 20 % de puissance en plus quand on abaisse leur température de 90 à 40 °C. Car le rendement électrique diminue de 0,4 % par degré au-delà de 20 °C », explique Nicolas Cristi.

En outre, le refroidissement diminue l’usure des cellules photovoltaïques et l’arrosage nettoie les panneaux, qui produisent davantage d’électricité.

Faible consommation

Autre atout : ce système abaisse la température sous le toit du bâtiment. L’installation consomme peu, car les gicleurs sont alimentés par une petite pompe électrique de 4 kilowatts pour une centrale de 250 kilowatts. Un boîtier électronique commande l’arrosage selon 59 paramètres (température, hygrométrie, évaporation, production électrique,…) pour économiser l’eau.

Le coût de ce système prévu pour les centrales posées sur les bâtiments industriels ou agricoles représente « quelques pour cent » de l’installation. Nicolas Cristi a transformé son entreprise d’installation de panneaux photovoltaïques en bureau d’études de projets innovants quand les tarifs de rachat de l’électricite solaire ont chuté en 2011. Le mois dernier, il a crée SUNiBRAIN pour exploiter ce nouveau système et équipe un bâtiment d’élevage, qui sert de démonstrateur.

Aidée par BPIFRANCE et lauréate de la Convention de Financement de l’Innovation, Midinvest, la start-up cherche 1,3 million d’euros pour son déploiement en France.

PGlmcmFtZSB3aWR0aD0iMTAwJSIgaGVpZ2h0PSIxMDAlIiBzcmM9Ii8vd3d3LnlvdXR1YmUuY29tL2VtYmVkL3FoRnBxYVVZeVJNP2F1dG9wbGF5PTEiIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd2Z1bGxzY3JlZW4+PC9pZnJhbWU+
Nous sommes SUNiBrain
Besoin de financement
2016 (C) sunibrain.
Grâce à Sunibrain, bénéficiez d'un accompagnement sur mesure pour constituer votre dossier de financement auprès de nos partenaires financiers. Gagnez énormément de temps et augmentez vos chances de financer votre projet d'installation...
Vos informations sont strictement confidentielles et jamais communiquées à des tiers.